Pre estimer
votre bien en ligne
Cliquez ici
Pre
estimer

votre bien en ligne
Cliquez ici
Laforêt Immobilier Lyon 06

Logement intelligent : des innovations pour mieux vivre

interieur appartement
Le terme logement intelligent est sur toutes les bouches de nos jours, mais ce terme semble englober tellement de choses que l’on ne sait plus où donner de la tête. Alors qu’en est-il de ces nouveaux usages ? Une maison connectée oui mais pour quoi faire ?

Les objets connectés

De nombreuses innovations voient le jour dans l’habitation et on découvre l’apparition d’objets que l’on nomme objets connectés, c’est-à-dire reliés à internet et qui permettent de gagner en confort, en ergonomie et en sécurité. C’est le cas notamment de l’éclairage et du chauffage, les ouvertures (fenêtres), les alarmes... Des applications permettent maintenant de piloter les appareils de notre logement à distance et même de les programmer.

Alors quels sont les objets connectés dont on parle de plus en plus souvent et à quoi servent-ils ?

Les maisons ne sont pas toutes connectées bien sûr, d’après une étude du site immobiliare-neuf.fr, seulement 36% des français auraient des objets connectés chez eux. Au sein des 63%  de personnes intéressés par ces technologies, une grande partie d’entre-deux voudrait que leurs volets roulants et leurs chauffages soient connectés. Une majorité plébiscite d’équiper le salon avec ses objets comme pièce principal, s’ajoutent alors l’éclairage, les enceintes pour la musique et la télévision. D’après les répondants, un logement connecté permettrait pour 76% d’entre eux de faire des économies et à 73% de simplifier la vie.

Si 63% du panel est prêt à s’équiper en objets connectés, 37% ne veulent pas prendre le virage de la connexion à la fois car ils n’en voient pas l’intérêt et par rapport aux prix jugés excessifs. Mais la crainte principale reste la protection de leur intimité notamment avec l’utilisation de leurs données personnelles.

Les objets connectés animent donc les débats, afin de prendre en considération ces questionnements, le CNRS, l’Université de Montpellier et l’Université Paul Valéry de Montpellier 3 s’interroge sur le logement intelligent ou comment la technologie peut-elle améliorer nos conditions d’habitations tout en restant proche de l’habitant.

 

Un habitat intelligent et humain

Si les maisons connectées semblent faire beaucoup parler d’elles, il s’agit ici aussi d’évoquer les innovations plus globalement : transformer son lieu de vie en fonction des habitudes et des manières de vivre.

En juin 2018, a été inauguré le projet Human at home (HUT) à Montpellier et portée par le CNRS et les universités de Montpellier. A l’automne 2018, deux étudiants emménageront dans un « logement-observatoire », terrain d’étude de chercheurs de différents milieux : juristes, électroniciens, architectes,  spécialistes du langage et du comportement, de la santé… Les capteurs de pression et de mouvement installés au sol serviront  à évaluer les déplacements et gestes des occupants dans leurs lieux de vie afin d’identifier les zones les plus fréquentés dans le logement, ceux évités afin d’optimiser l’aménagement. Des capteurs de pollution, d’ouverture de placard ou de fenêtres, de consommation d’eau et d’électricité vont permettent d’imaginer de nouveaux services.

La collecte de ces données sera ensuite étudiée afin de déterminer la manière de gérer sur le plan éthique et juridique ce flot d’informations.

En juin 2019, le logement sera reformaté suite aux premiers résultats et sera proposé de nouveau à des étudiants volontaires.

 

La maison du futur est arrivée

Avec les logements connectés de nouvelles pratiques et de nouveaux métiers voient le jour, l’habitat traditionnel évolue et se digitalise avec les objets connectés mais reste toujours un lieu où se loger et s’abriter. Cependant il devient plus à l’écoute des problématiques comme les économies d’énergie, le logement devient donc en quelque sorte un centre de services qui s’adaptent aux besoins des occupants.

 

Haut de page