Pre estimer
votre bien en ligne
Cliquez ici
Pre
estimer

votre bien en ligne
Cliquez ici
Laforêt Immobilier Marseille 07

La tour Paul à la plage des Catalans: Les vieilles infirmeries.

lun, 24/06/2019 - 16:55
La tour Paul sur la plage des catalans a bien faillit disparaître. Mais c'est sans compter un collectif de 2016 qui a su sauvé ce vestiges de 1558. Revenons ensemble sur l'histoire de ce Patrimoine Marseillais .

Si j’ai récemment parlé de la plage des catalans datant de 1423 il en va tout naturellement aujourd’hui de vous parler de la tour qui se trouve sur la plage des catalans. (À gauche en regardant la mer)

 

Elle fait partie du patrimoine marseillais elle a été construite en 1558.

Cette tour est le deuxième lazaret de la ville de Marseille. En effet, c’était un établissement où était isolées les personnes ou les marchandises contaminées ou susceptibles de l’être, par une maladie comme la peste, le choléra ...

 

Le premier lazaret qui était situé à la Joliette, est vite devenu petit, contenu du commerce maritime grandissant.

 

Cette tour faisait partie des infirmeries de la ville qui ont été détruite au XIXe siècle.

 

Aujourd’hui, il n’en reste qu’un seul vestige, car elle a été abandonnée face à la mer, aux embruns et autres érosions.

 

En 2016, suite à un collectif qui a recueilli plus de 11 000 signatures, la tour des catalans pourrait être sauvée et resterai dans le patrimoine marseillais.

Des travaux devraient être commencés par la ville de Marseille entre 2020 et 2022.

 

 

 

Lors de sa construction en 1558, Marseille fait figure d’innovation puisque c’est le troisième lazaret construit en Europe pour accueillir les malades en quarantaine.

 

Aujourd’hui un seul vestige reste celle de la tour, mais les infirmeries en 1558 étaient bien plus grandes que celles que l’on connaît aujourd’hui. En effet, il existait plusieurs bâtiments, ainsi qu’un pont surplombant la route. On pouvait déceler des bâtiments, des terrasses, des murailles interdisant de rentrer à l’intérieur ou …d’en sortir. Les terrasses permettaient néanmoins aux gens mis en quarantaine de prendre l’air marin.

 

En 1663 les infirmeries déménagent à la demande du gouverneur du Fort Saint Nicolas (Chevalier de Clerville… tiens tiens ...une impasse porte son nom dans le 7em de Marseille proche du Palais du Pharo), qui trouvait le lazaret beaucoup trop proche de lui et de ses soldats. Nouvel endroit donc pour ces « nouvelles infirmeries » : le quartier d’Arenc.

 

C’est ainsi que les infirmeries du lazaret des catalans portent le nom de vieilles infirmeries

 

Ne cherchez pas le lazaret du quartier d’Arenc : il a disparu au milieu du XIXe siècle quand le port accueillit les nouveaux aménagements de la Joliette.

Pourtant, les nouvelles infirmeries s’étendaient sur plus de 25 ha avec des murs d’enceinte semblables des murailles (une vraie forteresse), des hangars, de habitations, une église et même un cimetière :

En 1720 : Marseille écrit une partie de sa dramatique histoire, puisque c’est dans ce lazaret, que les porteurs de la peste (équipage et marchandises) allaient répandre l’épidémie en moins de 6 mois. En effet les membres d’équipage ayant sorti illégalement des marchandises infestées ce qui a fait 120 000 victimes dont 50 000 Marseillais.

Marseille perdait ainsi la moitié de ses habitants passant de 100 000 à 50 000 environ.

 

 

L’hôpital d’Arenc fermera ses portes en 1849 et sera remplacé par l’hôpital Caroline construit auparavant sur l’île du Frioul.

 

 

 

 

Haut de page