Pre estimer
votre bien en ligne
Cliquez ici
Pre
estimer

votre bien en ligne
Cliquez ici

Bilan de l'année 2017, Quoi de neuf en 2018?

Depuis 2015, le volume des ventes de logements est en hausse chaque année par rapport à l’année précédente. 2017 confirme cette évolution.

Au premier semestre 2017, le nombre de transactions immobilières cumulées sur douze mois atteignait une hausse de +12,7% sur un an. En région parisienne, la hausse constatée est de +20% sur la même période. C’est un record historique puisque la moyenne nationale de ventes par mois en 2017 est de 80 000, soit 12 000 de plus que pendant la ruée vers l’immobilier des années 2000.

Dans l'ancien Le marché a battu des records . Le 30 septembre 2017, le nombre de ventes de logements anciens cumulées sur les 12 derniers mois s’élevait déjà à 952 000 contre 825 000 fin septembre 2016 (source CGEDD). Ceci s’explique par l’accroissement du volume de logements à la vente mais également par l’augmentation de la demande. En effet, les conditions de financement étant très favorables, de nombreux ménages en ont profité pour concrétiser leur projet

Dans le neuf en 2017 le marché se stabilise car 2016 c'était une année exceptionnelle pour le marché du neuf avec 376 500 logements mis en chantier, soit une progression de 10,4% comparé à 2015. . Les conditions d’achat étaient très favorables grâce aux taux de crédit toujours bas, au prêt à taux zéro pour les primo-accédants et à la loi Pinel pour les investisseurs. Si la loi de finances prolonge ces deux dispositifs, les avantages du neuf devraient continuer à séduire courant 2018.

 

Pourquoi le marché immobilier se porte si bien ?

 Ce constat apparent de bonne santé du marché immobilier s’explique par plusieurs leviers qui dopent artificiellement les ventes :

·         Les taux immobiliers des crédits à long terme particulièrement bas qui sont passés de 3,8% en moyenne annuelle (hors assurance) en 2012 à 1,9% en 2016. La production de nouveaux prêts au logement a connu d’ailleurs un record historique entre septembre 2016 et avril 2017 avec 34 milliards octroyés par mois.

·         Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) en faveur de la primo accession et le dispositif Pinel en faveur de l’investissement locatif

 

Et pour 2018?

·         Libération des terrains constructibles privés par incitations fiscales (lors de vente en vue de la construction de logements neufs, abattement de 70% de la taxation sur les plus values pour le logement libre et 100% pour le logement social)

·         Libération des terrains constructibles publics.(intéressement financier à la construction de logements neufs pour les Collectivités).

·         Simplification des normes pour raccourcir les délais d’instruction des permis de construire

·         Lutte contre les recours abusifs, (notamment en zones tendues)

·         Dispositif Pinel en faveur de l’investissement locatif prolongé jusqu’à fin 2021 mais reciblé sur les zones A, Abis et B1

·         PTZ en faveur de la primo accession réformé à partir de 2018 et prolongé jusqu’à fin 2021 avec un recentrage progressif sur le neuf et les zones tendues également

·         CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique) recentré sur les travaux les plus rentables en terme d’économies d’énergie (exclusion des fenêtres et des chaudières fioul HPE)

·         Suppression de l’ISF qui est remplacé par l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI)

·         Exonération progressive de la taxe d’habitation à partir de 2018

·         Baisse du montant des APL location et suppression des APL accession

 

 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA

Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain ou non afin de se prémunir contre le spam.

Haut de page