Pre estimer
votre bien en ligne
Cliquez ici
Pre
estimer

votre bien en ligne
Cliquez ici
Laforêt Immobilier Nanterre

Bilan de l’activité immobilière pour l’année 2017

jeu, 29/03/2018 - 17:35
Les professionnels du secteur immobilier se réjouissent des bons résultats de l’année 2017. En effet, celle-ci est empreinte d’une forte hausse du nombre des transactions malgré l’augmentation significative des prix de l’immobilier dans la plupart des villes de l’hexagone. Paris et Bordeaux sont les villes où les prix accusent la plus forte hausse.

Un volume de ventes croissant

Depuis 2015, le volume des ventes immobilières n’a cessé de croitre enregistrant une hausse annuelle de +15.2 % en 2015, +6% en 2016 et +12% pour l’année 2017. Rien que pour Paris et sa région, les ventes immobilières ont affiché une hausse record des transactions : +20%. L’engouement des Français pour l’immobilier n’a connu aucun répit car tout le monde voulait profiter des conditions avantageuses du crédit immobilier. La production de prêts immobiliers a atteint un niveau inégalé auparavant.  En 2017, les banques françaises ont en moyenne octroyé 34 milliards d’euros de prêt par mois. Dans la plupart des grandes villes de l’hexagone, les prix des logements sont partis en flèche et les vendeurs n’ont eu aucun mal à vendre leur bien, même si celui-ci présentait quelques défauts.

Un marché boosté par le PTZ et le dispositif Pinel

Les ménages à revenus modestes ont été nombreux à profiter du PTZ (Prêt à taux zéro) pour acquérir leur logement. Les investisseurs locatifs n’ont pas hésité à recourir au dispositif Pinel pour acquérir un bien destiné à la location. Les promoteurs immobiliers ont enregistré des volumes de ventes élevés, avec un taux de croissance de 9 à 10%. Un grand nombre d’appartements et de maisons individuelles ont été vendus mais les scores des années 2006-2007n’ont pas été atteints. Un grand nombre de Français ont investi dans l’achat d’un bien ancien, moins cher qu’un logement dans le neuf, quitte à s’engager sur des travaux de rénovation. Les prix de l’immobilier ancien ont enregistré une hausse significative liée à la raréfaction des biens dans beaucoup de villes.

Une année immobilière tout à fait exceptionnelle

Les professionnels de l’immobilier qualifient 2017 comme un très bon cru immobilier. Les acquisitions immobilières ont principalement consisté à acheter une résidence principale en profitant des conditions avantageuses du marché. Néanmoins, avec la hausse des prix de l’immobilier, de nombreux ménages ont vu leur capacité financière s’éroder. Ils ont été contraint d’acheter plus petit ou de s’endetter plus longuement. En effet, en 2017 le nombre d’emprunts immobiliers sur 20 ans ou 25 ans a fortement augmenté.

Haut de page