Pre estimer
votre bien en ligne
Cliquez ici
Pre
estimer

votre bien en ligne
Cliquez ici
Laforêt Immobilier Nanterre

L’évolution du marché immobilier français en 2018

mar, 22/05/2018 - 11:14
L’année 2017 a été un cru d’exception pour le secteur immobilier car les transactions ont atteint des niveaux record. Les professionnels de l’immobilier se posent de nombreuses questions quant à l’évolution du marché en 2018. Les taux d’emprunt vont-ils rester bas ? Les prix vont-ils continuer de grimper ?

Premières indications chiffrées pour l’année 2018

Selon les premières informations relatives au marché immobilier, celui-ci connaitrait une certaine accalmie hormis certaines grandes villes comme Paris ou Bordeaux  Après le dynamisme exceptionnel de l’activité immobilière en 2017, il serait tout à fait normal d’assister à un retour au calme. En effet, après des hausses de 8 à 10% du prix des logements parisiens et bordelais, le volume des ventes devrait ralentir. A un moment donné, arrive forcément une phase où les particuliers ne peuvent plus acheter car leur pouvoir d’achat immobilier s’est trop effrité. Ces premières indications sont toutefois à prendre avec précaution car il est toujours risqué de faire des prévisions sur l’évolution du marché immobilier.

La hausse des prix va se poursuivre

En toute logique, « Au vu du nombre record de transactions enregistrées en 2017, le stock de logements à vendre va plutôt avoir tendance à se réduire, ce qui contribuerait à tirer les prix vers le haut ». Les ménages ont peu de chance d’assister à une baisse des prix et la tendance va plutôt vers la réduction de l’offre immobilière notamment dans les grandes villes. Le  gouvernement vise à réduire « la rente immobilière » et c’est dans cet objectif qu’il a remplacé l’ISF. « Cette volonté de plus taxer les revenus fonciers que les capitaux mobiliers, peut modifier le choix d’épargne des ménages. Ceux qui ont des revenus fonciers pourraient décider de vendre des logements, ce qui augmenterait l’offre. Mais à l’inverse, les investisseurs pourraient hésiter à acheter, à cause de l’IFI ». Difficile de prévoir.  

 Perspective des taux de crédit

Tout le monde se questionne sur l’évolution des taux du crédit immobilier en 2018. Vont-ils rester bas et se stabiliser ? Michel Mouillard professeur à l’université Paris-X Nanterre : « En décembre 2017, et sur les premiers jours de janvier 2018, les taux ont même baissé pour s’établir à 1,49 %. Si les établissements de crédit font des efforts sur les taux, c’est parce que la demande se replie. Il ne faut pas s’attendre à des hausses cette année ».

Haut de page