Pre estimer
votre bien en ligne
Cliquez ici
Pre
estimer

votre bien en ligne
Cliquez ici

Immobilier : les assurances de prêts négociables chaque année

jeu, 11/01/2018 - 09:11
Depuis février 2017, les particuliers qui souhaitent renégocier leur prêt immobilier sont libres de le faire. Une autre option est venue renforcer les droits des consommateurs après la souscription d’un emprunt immobilier à savoir la possibilité de renégocier chaque année les conditions du contrat d’assurance qui accompagne le prêt.

L’assurance emprunteur, une source d’économie

Les banques qui accordent un crédit immobilier à un client demandent de le sécuriser par le biais de l’assurance emprunteur. Celle-ci n’est pas facturée de la même manière par toutes les banques et fait souvent l’objet de négociation. Les tarifs les moins chers sont accordés aux emprunteurs jeunes et bien portants alors que pour les emprunteurs plus âgées l’assurance de prêt sera facturée beaucoup plus chère. Grâce à la loi Hamon de 2014, un emprunteur n’est plus obligé d’accepter l’offre de la banque qui finance le prêt et peut comparer les offres d’assurance emprunteur des différentes compagnies présentes sur le marché. Depuis plus récemment il dispose également du droit de renégocier cette assurance chaque année. Cette nouvelle liberté est applicable à compter de janvier 2018 et peut permettre aux particuliers qui ont contracté un crédit immobilier de revoir le tarif de l’assurance si il est trop élevée.

Bien s’informer sur le montant de l’assurance crédit

Trop de particuliers encore oublient qu’il faut se montrer vigilant en matière d’assurance emprunteur. En effet, on se réjouit souvent d’avoir obtenu un taux de crédit attractif pour en oublier de vérifier le montant de l’assurance emprunteur. Même si cette assurance est une nécessité car elle permet de garantir à la banque le remboursement du crédit en cas de décès, d’invalidité partielle ou temporaire, le coût peut-être élevé. Faire jouer la concurrence peut permettre de réaliser des économies importantes. Et si au bout d’une année, le particulier constate que le taux de l’assurance que lui avait proposé la banque n’est pas vraiment intéressant, il est en droit de changer d’assurance de prêt.

Des méthodes de calcul variable

Il existe plusieurs façons de calculer le prix d’une assurance de prêt et toutes les banques n’utilisent pas la même. Pour établir leur calcul, certaines prennent en compte la somme empruntée alors que d’autres se réfèrent au montant qui reste dû par l’assuré. Par conséquent, il est donc indispensable de demander un maximum d’informations à la banque ou à la compagnie d’assurance pour s’assurer que l’offre d’assurance emprunteur que l’on va souscrire est réellement intéressante.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA

Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain ou non afin de se prémunir contre le spam.

Haut de page