Pre estimer
votre bien en ligne
Cliquez ici
Pre
estimer

votre bien en ligne
Cliquez ici
Laforêt Immobilier Paris

L’impact de l’encadrement des loyers

lun, 19/06/2017 - 14:37
La demande en location d’appartements à Bois Colombes est élevée car beaucoup de particuliers cherchent à s’installer sur le secteur. Le loyer varie en fonction de l’implantation et du nombre de pièces. La majorité des logements se louent en moyenne à 19.35 euros le mètre carré.

Le  « dispositif d’encadrement du niveau de certains loyers » est entré en vigueur en 2015 et vise à limiter les hausses de loyer lorsqu’un logement situé en « zones tendues » change de locataire. La mesure d’encadrement des loyers s’appliquent à Paris et dans certaines autres grandes agglomérations. Les premiers constats sont mitigés et selon les chiffres officiels, «En 2015 à Paris, 30% des relocations ont été faites à la baisse. Sur la petite couronne, là où les loyers ne sont pas encadrés, 21% des baux ont été signés pour un coût moindre que celui payé par le précédent locataire.» La location d’appartement à Bois Colombes doit être concernée par le dispositif d’encadrement des loyers à compter de 2018 mais avec les élections présidentielles il pourrait y avoir des retards de mise en application sur les communes franciliennes car il faut au préalable établir un loyer de référence pour chaque commune.

A Bois-Colombes, ce sont les T3 qui enregistrent la plus forte demande. Le marché immobilier se compose essentiellement d’appartements (95.48%) avec  juste 4.52% de maisons individuelles. Depuis la mise en application de l’encadrement des loyers dans certaines agglomérations, les professionnels de l’immobilier constatent que les prix des locations dans l’hexagone sont en baisse. Les loyers moyens des studios ont ainsi enregistré une baisse de 1.2%. Selon un professionnel du secteur cela signifie juste que «le marché s’adapte aux réalités économiques et qu’il y a «un déséquilibre entre une offre faible et une demande qui augmente. Construire ou réaménager entre 1 et 1,2 million de logements permettrait de baisser la pression et d’aplatir la courbe des prix. Sauf que ce secteur a été déserté par les promoteurs institutionnels. Encadrer les loyers n’est donc pas une solution. Ça ne peut que décourager les investisseurs privés».

Les avis sur « l’encadrement des loyers » sont mitigés et diffèrent selon les pouvoirs publics représentés par la Ministre du Logement et de l’Habitat durable et les professionnels de l’immobilier qui n’y voient pas que des résultats positifs. Aux yeux de la ministre, «Encadrer redonne du pouvoir d’achat aux locataires et assure aussi aux propriétaires une réduction de la vacance des logements».

Ajouter un commentaire

CAPTCHA

Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain ou non afin de se prémunir contre le spam.

Haut de page