Pre estimer
votre bien en ligne
Cliquez ici
Pre
estimer

votre bien en ligne
Cliquez ici

Passer de locataire à propriétaire : quelles sont les dépenses à prévoir ?

IMAGE :locataire à propriétaire
Ça y est, vous vous êtes décidé à entrer dans le club des propriétaires ? En voilà une bonne idée ! Accéder à la propriété permet de se construire un patrimoine. Cependant, c'est aussi bien souvent, une plongée dans l’inconnu en matière de taxes et de dépenses pour les plus jeunes acheteurs. Sortez vos calculettes, voici ce qu'il faut savoir.

 

Le prix du bien

Dans l'achat d'un appartement ou d'une maison il y a, bien sûr, le prix du bien qui compte pour la dépense principale. C'est souvent celle qu'on a à l'esprit quand on cherche un bien. Mais elle n'est pas la seule : il convient donc de compter dans son budget possible les autres dépenses inhérentes à un achat... qui peuvent creuser un écart avec ce qu'on imagine.

 

Les frais lors de l'acquisition

  • Les frais d'agence

Si vous avez recours à une agence immobilière pour trouver le bien de vos rêves, sachez que cela a un prix que l'on appelle tout simplement les frais d'agence. Ces derniers oscillent aux environs de 5 % de la valeur du bien. Vous préférez vous passer d'un professionnel pour faire des économies ? Ce n'est pas forcément un bon calcul, car c'est souvent grâce à lui que vous parvenez à négocier le bien.

  • Les frais de notaire

Lors de l’achat, vous devrez acquitter également des frais dits « de notaire », qui sont de deux ordres : les honoraires du notaire (compris entre 0,825 % et 4 % du prix d’achat) et les droits de mutation (jusqu'à 4,50 % du prix d’achat). Au final, les frais prélevés par le notaire représentent entre 7 et 8 % du montant de la transaction dans l’ancien, et entre 2 et 3,5 % pour les logements neufs. Un montant non négligeable à prendre en compte pour votre prêt par exemple.

 

Les frais liés à la détention du bien

Une fois votre logement acquis, ce n'est pas terminé : il vous reste encore des frais à honorer en tant que propriétaire. Mais bonne nouvelle, contrairement à un locataire, désormais, vous êtes chez vous !

  • Le remboursement du prêt

La grande majorité des acquisitions immobilières sont possibles grâce à un prêt immobilier contracté auprès de votre banque. Le remboursement par mensualités, voilà désormais la charge la plus importante pour les acquéreurs (vous) sur plusieurs années.

 

Les frais liés au logement

  • Les taxes

Maintenant que vous disposez de votre logement, vous voilà soumis aux impôts locaux, à la fois la taxe d’habitation et la taxe foncière. La première incombe à tout occupant des lieux (vous la connaissiez en tant que locataire), la seconde revient uniquement au propriétaire. 

  • Les charges de la vie courante

Vous aurez bien sûr, toujours à régler également les charges incombant à tout occupant : l'ouverture de nouveaux contrats (gaz, edf etc), la réexpédition de votre courrier, les consommations d’eau, d’électricité, de gaz sans oublier les réparations pour maintenir votre bien en l’état. C'est à savoir avant de choisir son logement !

  • Les charges de copropriété

Enfin, si vous achetez au sein d'une copropriété, vous aurez également à régler les charges visant, par exemple, l’entretien, la réparation de l’ascenseur ou le salaire de la gardienne. Les gros travaux votés en Assemblée Générale (comme la rénovation d'une façade) seront également, et en partie, à votre charge. Si vous êtes dans ce cas, renseignez-vous sur les prochains travaux avant d'acheter !

 

Haut de page