Seul ou en franchise ? 

17.03.21

Les Français sont de plus en plus nombreux à vouloir créer une entreprise. Nombreux souhaitent rester indépendant pour garder une certaine liberté tout en profitant de l’accompagnement d’une enseigne. Si beaucoup choisissent la franchise pour monter une entreprise d’autres souhaitent travailler seul. Alors, faut-il se lancer seul ou en franchise ?

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Découvrez toutes nos vidéos pour entreprendre dans l'immobilier en cliquant ici / Inscrivez-vous à notre prochaine réunion d'information en visioconférence en cliquant ici

La franchise, c’est être indépendant sans être isolé !

La franchise est une collaboration contractuelle entre la tête de réseau appelée franchiseur et une entreprise juridiquement et financièrement indépendante, appelée franchisé.  

Le franchiseur a pour objectif de transmettre son savoir-faire, soit un ensemble de méthodes commerciales, de techniques, de logistiques, de gestion etc.  Ce savoir-faire est exclusif à la marque, c’est ce qui en fait sa force.  

Il accompagne ses franchisés de la création, puis à l’ouverture du point de vente jusqu’à la durée du contrat de franchise qui les lie. Le franchisé bénéficie ainsi d’un accompagnement et d’une formation initiale complète. C’est un modèle parfait pour démarrer rapidement une activité en s’appuyant sur la notoriété de la marque, sur son savoir-faire tout en gardant son indépendance.  

Une franchise c’est surtout un réseau, un réseau d’entrepreneurs qui connaissent les mêmes problématiques que vous, et avec lesquels vous pourrez échanger pour avancer et performer.  

Être en franchise c’est être indépendant certes, mais c’est aussi respecter un certain nombre d’obligations. En effet pour intégrer une marque, il vous faut verser un droit d’entrée ainsi qu’un pourcentage sur votre chiffre d’affaires. Vous devez également appliquer son logo, sa charte graphique et son concept.  

Vous devrez signer un contrat de franchise qui sert à régir les relations franchiseur/franchisés, ouvrir votre boutique et respecter les règlementations propres à votre domaine d’activité.  

Monter un business seul ! 

Si le principe de la franchise ne vous plait pas, alors vous avez la possibilité de monter votre concept seul. Vous allez devoir déployer beaucoup plus d’efforts et de temps que si vous le montiez en franchise.  

Dans certains domaines d’activité, la formation est primordiale. Si vous vous lancer dans la création d’une agence immobilière par exemple, il vous faudra les diplômes requis. En effet, le métier d’agent immobilier est éligible à certaines lois comme la loi Hoguet qui impose d’être porteur de carte professionnelle pour exercer. Pour répondre aux évolutions du métier d’agent immobilier, Laforêt a mis en place une nouvelle formation diplômante permettant d’obtenir simultanément les trois cartes professionnelles : Transaction, Gestion, Syndic de copropriété.  

Nos conseils  

Avant de vous lancer, faites attention aux faux semblants, mesurez bien la différence entre une franchise et une licence de marque.  

La licence de marque à la différence de la franchise vous permet d’avoir uniquement accès à une idée et à un concept sans bénéficier des outils, du savoir-faire, de l’accompagnement et de l’animation. C’est certes moins onéreux qu’une franchise, mais vous bénéficier uniquement de son nom.  

Soyez vigilants également sur le nombre de franchisé dans un réseau. En effet, si vous souhaitez adhérer dans un réseau ou il y a peu de franchisés alors automatiquement vous bénéficierez de moins de notoriété et de moins de services qu’un réseau plus important.  

 

Attention aux mélanges des genres, aux réseaux de franchises qui ont des points de ventes en propre.  

 

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à envoyer un mail à Bruno Salvatore, Directeur du développement à bsalvatore@laforet.com

Tous les articles