Pre estimer
votre bien en ligne
Cliquez ici
Pre
estimer

votre bien en ligne
Cliquez ici
Laforêt Immobilier Pont L Abbe

"Faites des économies sur votre assurance de prêt", le blog de l'Agence immobilière Laforêt Pont-l'Abbé

Pont-l'Abbé - assurance de prêt
L’assurance de prêt apparaît comme indispensable dans l’obtention d’un crédit, il existe des solutions pour diminuer les prix appliqués par les banques.
 

"L’assurance de prêt permet de rembourser un capital restant dû ou les mensualités d’emprunt à un organisme prêteur en cas de décès, d’incapacité (arrêt de travail) ou d’invalidité d’un assuré. Aussi connu sous le nom d’assurance emprunteur ou assurance crédit, elle permet de protéger votre famille ou vos proches en cas de coup dur.

 

Informations communiquées par le courtier en assurance Bonne Assurance

Posted by Agence Immobilière Laforêt Pont-l'Abbé  , le blog Immobilier Pont-l'Abbé et Pays Bigouden  /  facebook.com/laforetpontlabbe

Agences annexes : Agence Immobilière Laforêt Plonéour 29720,  Agence Immobilière Laforêt Le Guilvinec 29730, Agence Immobilière Laforêt Penmarch 29760.

 

 

Selon la loi, il n’est pas obligatoire de souscrire à une assurance de prêt pour pouvoir contracter un emprunt. Un tel contrat permet simplement d’apporter des garanties supplémentaires auprès d’un organisme prêteur. Mais avec la crise, ces mêmes organismes sont de plus en plus nombreux à exiger de telles garanties afin de se protéger financièrement. Il n’est pas rare qu’un emprunteur soit contraint de souscrire à une assurance de prêt s’il veut bénéficier d’un emprunt.

 

Il existe deux possibilités pour souscrire une assurance de prêt :

  • Directement auprès des organismes de prêt (le plus souvent des banques) qui proposent des contrats comprenant des garanties adaptées au crédit.
  • Par délégation auprès d’une compagnie d’assurance qui propose des contrats d’assurance de prêts modulables au moins équivalents à ceux proposés par les établissements bancaires et pouvant être plus complets à des prix très compétitifs.

 

Le lobbying des banques

 

Les organismes financiers et notamment les banques qui accordent les crédits, proposent des assurances de prêt permettant d’assurer ces crédits. Cependant, les tarifs appliqués par les banques sont très élevés. En appliquant un lobbying fort sur le marché de l’assurance de prêt, les banques sont à la fois l’organisme de prêt et également l’assureur.

 

En faisant cela, les banques ont choisi d’appliquer une politique d’augmentation des coûts avec des taux d’intérêts beaucoup plus élevés que ceux proposés par les compagnies d’assurance externes. Fortes de leur statue et de leur possibilité de ne pas accorder un prêt, les banques peuvent se permettre de commercialiser leurs produits d’assurance à des prix exorbitants.

 

La solution « loi Hamon »

 

La loi Hamon, ou loi consommation, permet au consommateur de résilier un contrat d’assurance de prêt à n’importe quel moment durant la première année. Elle permet de faire valoir le principe de libre concurrence. Ainsi, il est possible de souscrire un contrat d’assurance de prêt pour obtenir un crédit et de comparer par la suite les différentes offres pour trouver celle qui est la plus intéressante.

 

La loi Hamon permet également de contourner le fort lobbying des banques. En effet, il est possible de souscrire une assurance de prêt proposé par l’organisme prêteur pour se voir accorder un crédit et de le résilier une fois que celui-ci est contracté afin de s’orienter vers un contrat délégué dans une compagnie d’assurance permettant de faire en moyenne 10 % d’économie.

 

Prenons un exemple, pour un emprunt de 200 000 € à la caisse d’épargne, une personne âgée de 41 à 45 ans payera 14 286 € au total pour son assurance de prêt. Si pour le même emprunt elle souscrit son contrat d’assurance de prêt dans une compagnie d’assurance externe elle ne payera que 7 600 €.

 

Nota benne : Afin de faire valoir la loi Hamon, il faut impérativement que le nouveau contrat d’assurance de prêt propose des garanties au moins équivalentes au précédent contrat."

Lire en complément notre article : Crédit immobilier : protection renforcée depuis le 1er juillet 2016

 

 

Haut de page