Boom des prix de l immobilier de luxe dans la capitale

29.03.18

L’immobilier parisien de luxe se porte bien. La ville lumière attire à nouveau les acheteurs français et étrangers car avoir un appartement ou un pied à terre de luxe est le souhait de beaucoup de grandes fortunes de ce monde. Le marché est florissant et l’offre a du mal à couvrir la demande.

Le marché parisien de l’immobilier de luxe

A Paris, les prix des biens de prestige flambent car les investisseurs français et étrangers sont de retour. L’immobilier de luxe attire beaucoup les riches car s’offrir un appartement ou un hôtel particulier dans la ville lumière est un privilège unique. En effet, l’ensemble des professionnels du secteur relatent le dynamisme du marché malgré la hausse spectaculaire du prix des biens l’année dernière. En 2018, on estime que les prix pourraient enregistrer un bond de 9% car toutes les nationalités sont réapparues sur le marché de l’immobilier de luxe parisien. En effet, les américains, les grandes fortunes des pays du Golfe mais aussi un grand nombre d’européens et d’asiatiques cherchent à acquérir un bien dans la capitale.

L’immobilier de luxe, un marché florissant

Dans un récent rapport sur la situation de l’immobilier parisien de prestige, le réseau immobilier Knight Frank  évoque l’image positive véhiculé par Emmanuel Macron sur les gros investisseurs. Les acquéreurs potentiels ont retrouvé leur confiance d’antan et n’hésitent plus pour investir dans un bien immobilier haut de gamme. En effet, débourser 15 000 euros au mètre carré voire plus, ne fait plus peur. "La ville lumière propose à la fois un marché relativement stable, un placement sûr et moins cher que la plupart des grandes métropoles, une histoire et un charme qui lui sont propres"

Les prix des biens de luxe grimpent rapidement

Sur le marché parisien de l’immobilier de luxe, il est devenu difficile de trouver une « adresse d’exception ». Les biens haut de gamme disponibles à la vente sont de plus en plus rares car peu de propriétaires ou de grandes familles sont vendeurs. Sur ce marché où 1.5 millions d’euros fait figure de prix le plus bas, les tarifs grimpent rapidement et dépassent sans problème les 20 millions d’euros. Les acquéreurs français se limitent souvent à un bien de luxe dont le prix n’excède pas les 4 ou 5 millions d’euros alors que les acheteurs étrangers s’intéressent davantage aux biens immobiliers qui tournent autour des  20 millions d’euros.

Tous les articles