Pre estimer
votre bien en ligne
Cliquez ici
Pre
estimer

votre bien en ligne
Cliquez ici

Intelligence artificielle et immobilier : quels sont les changements à prévoir ?

Image
mar, 16/10/2018 - 10:48
L'intelligence artificielle appliquée au domaine de l'immobilier n'a plus rien d'une histoire de science-fiction. À vrai dire, des tests et des systèmes comme les chatbots, sont déjà en cours d'appropriation. Mais que va changer cette technologie dans le quotidien des professionnels comme dans celui de leurs clients, à court terme ? Nos prévisions.

 

L'intelligence artificielle, c'est quoi ?

 

La notion peut encore sonner futuriste à certaines oreilles, et pourtant, l'intelligence artificielle nous accompagne désormais tous les jours.

On entend par intelligence artificielle, l'ensemble des programmes informatiques et des technologies qui peuvent réaliser à partir de données collectées des tâches jusqu'ici menées par des humains. Une technologie si pointue qu'elle peut également « apprendre » et évoluer grâce à ce qu'elle garde en mémoire, et aux éléments que nous lui livrons. Les chatbots qui fleurissent sur les sites web pour répondre à nos demandes en sont un exemple concret. 

 

 

Quel impact sur la clientèle ?

 

L'intelligence artificielle, en mettant en place des chatbots sur les sites dédiés à l'immobilier, ou même celui des syndics de propriétés, définit une nouvelle relation avec la clientèle, qu'on parle d'acquéreurs, de locataires ou de propriétaires.

  • Désormais, les questions les plus courantes pourront être posées par messagerie directement sur le site ou via une application, quelle que soit l'heure ou le jour, et trouver une réponse traitée instantanément quand cela est possible. Pour les démarches simples et automatisées, les ordres de services pourront même être donnés... sans intervention humaine. Un vrai gain de temps, qui permet aux professionnels de passer plus de temps sur les questions plus personnelles.
  • C'est aussi un avantage certain lorsque qu'un client est en phase de recherche de logement à acquérir. Grâce à l'analyse de ses données, (son statut, ses loisirs...) mais aussi de ses comportements (les photos qu'il regarde longtemps, les offres qu'il « zappe »...) l'intelligence artificielle sera plus à même de sélectionner des biens clairement adaptés à son profil (proches d'école pour des parents, par exemple). Plus le système apprend en analysant les données du client, plus il sera pertinent et saura répondre à ses attentes.
  • A l'inverse, l'intelligence artificielle sera également capable de détecter, toujours via de la mémoire et l'analyse de données, les prospects les plus intéressants pour une recherche de locataires, et ce, avant même qu'ils effectuent une démarche... et sans se fatiguer.

 

 

Quels progrès du côté des professionnels ?

 

Du côté des professionnels de l'immobilier, l'arrivée de l'intelligence artificielle a toutes les chances de faciliter leur travail, et surtout, de prendre en charge les tâches les plus chronophages et les moins intéressantes de leur métier. Comment ?

  • En rédigeant elle-même les annonces. En rentrant simplement les critères du bien à vendre, l'IA sera capable de générer une annonce pertinente et efficace. Mieux, elle pourra créer plusieurs versions de cette même annonce, afin de s'adapter aux différents supports de diffusion qui peuvent demander des formes ou des tonalités différentes.
  • En analysant la boîte mail ainsi que l'agenda du professionnel, l'IA sera également capable de gérer la prise de rendez-vous et de proposer un créneau libre selon le rythme désiré par le professionnel.
  • Nous l'avons vu, c'est également une interface intéressante pour répondre automatiquement aux questions les plus courantes, sans mobiliser un professionnel (la perte d'un identifiant, la demande d'un contact...). Professionnel qui sera alors plus disponible pour passer du temps personnalisé avec sa clientèle, sur le terrain, en rendez-vous, etc.
  • Enfin, l'IA permettra de mieux gérer l'administratif, cette tâche qui est nécessaire mais longue, et analyser en temps réel les pièces justificatives, par exemple.
  • Au final, l'IA s'annonce comme un progrès dans la gestion du temps de chacun et l'efficacité apportée aux réponses. Et si elle « récupère », c'est vrai, des tâches émises par des employés jusqu'ici, c'est aussi dans le but de laisser les professionnels s'attacher davantage au contact humain, finalement, de leur métier.

 

 

Haut de page