Conseil n°2 : préparer son projet d’achat

05.03.20

L'amorce d'un projet immobilier peut parfois être un peu floue, notamment dans le cadre d'une première acquisition. Mais bien monter son dossier est assez simple et nous allons voir ensemble les différentes étapes clés pour se lancer en toute sérénité.

Connaître son budget

C'est le premier pas à faire, connaître ses capacités financières pour acheter un bien.
La plupart des acquéreurs ayant recours à un prêt bancaire, la première étape consiste donc à mesurer sa capacité d'emprunt. Cela peut se faire avec sa banque, avec un établissement concurrent, ou encore avec un courtier dont le travail est de chercher pour vous la meilleure offre de prêt possible (sa rémunération est prise en charge par la banque que vous choisirez, si vous validez sa proposition). Pas besoin d'avoir une offre de prêt définitive à ce stade, un accord de principe permet déjà d'avancer dans ses recherches.
L'enveloppe globale finale obtenue, qui comprend le montant du prêt auquel on ajoute le montant d'un éventuel apport, vous donnera le prix maximum des biens que vous pouvez envisager. N'oubliez pas que lors d'une vente, les frais de notaire viennent s'ajouter au prix d'acquisition. Ils sont facilement calculables sur internet et peuvent être anticipés dès le choix du bien.

Structurer sa demande

On sait désormais quelles sont les annonces que l'on va pouvoir sélectionner. Il s'agit maintenant de définir les critères qui relèvent de ses besoins (par exemple 3 chambres, 1 garage, proche école, etc) et ceux qui sont de l'ordre de ses envies (par exemple un secteur précis, 1 piscine, 1 vue mer, etc), de manière à pouvoir structurer sa recherche.
Il est plutôt rare de trouver un bien qui réponde à toutes ses espérances. Les hiérarchiser facilitera grandement une bonne orientation vers les offres les plus adaptées.

Etre réactif

Ce n'est pas un secret, les meilleures affaires partent vite. Bien préparer et définir sa recherche permet d'être sûr de soi et de pouvoir se positionner rapidement en cas de coup de cœur. Dans le cadre d'un prêt bancaire, l'accord de la banque est souvent l'élément le plus long à obtenir. S'assurer en avance de ses capacités permet donc d'être réactif, pour ne pas passer à côté du bien de ses rêves à cause de délais administratifs.

Faire une proposition d'achat

Suite à la visite d'un bien, en cas de validation par l'acquéreur, on peut formuler une offre d'achat. Dans le cadre d'une vente avec une agence immobilière, un document officiel est produit avec la signature de l'acquéreur, puis présenté au vendeur pour acceptation ou non. En cas d'accord sur le prix proposé par l'acquéreur, le vendeur signe également et les deux parties se dirigent vers la rédaction d'un compromis de vente aux conditions convenues.

Une proposition d'achat permet d'avertir immédiatement le vendeur de sa volonté d'acquérir le bien et ainsi stopper d'éventuels autres acquéreurs. On a donc tout intérêt à formuler une offre si on est intéressé. Mais elle a une valeur juridique et si elle est acceptée cela vaut pour engagement. Donc il vaut mieux être sûr de son projet pour pouvoir se positionner en cas de coup de cœur et ainsi réserver le bien de ses rêves.

 

Tous les articles