Les secrets pour vendre ou acheter en viager

14.11.14

Acheter et vendre en viager, comment ça marche ?

acheter ou vendre une maison en viagerEn matière d’immobilier, on peut acheter ou vendre un bien de façon traditionnelle, ou bien le faire en viager. En quoi cela consiste-t-il ? Comment vendre ou acheter en viager ? Découvrez des réponses à vos questions sur ce type d’investissement singulier.

Le viager, c’est quoi ?

Le viager est un moyen de vente ou d’achat entre deux parties relativement similaire à une procédure de vente normale : le vendeur (crédirentier) cède son bien immobilier à l’acheteur (débirentier). La seule différence, c’est que le crédirentier peut rester vivre dans sa propriété jusqu’à son décès. À partir de cette date seulement, le débirentier pourra entrer en possession du bien vendu. Durant la durée de vie du crédirentier, le débirentier lui verse une rente dite viagère, en plus d’un capital de vente initial convenu au préalable entre les deux parties.

Qu’est-ce que cela rapporte de vendre en viager ?

Vendre en viager implique de nombreux avantages pour le crédirentier. Tout d’abord, ce dernier touche une rente à vie sur son bien immobilier en plus du capital de vente initial conclu entre lui et le débirentier. De plus, dans le contrat de vente, le crédirentier peut demander à rester vivre dans la propriété jusqu’à sa mort. Il a également la possibilité de faire louer la propriété et de toucher ainsi les loyers obtenus. Vendre en viager est une solution prisée surtout par les personnes âgées qui y trouvent le moyen d’augmenter leurs revenus tout en jouissant de leur propriété jusqu’à leur décès.

Qu’est-ce que cela rapporte d’acheter en viager ?

Si le fait de vendre en viager est avantageux pour le crédirentier, acheter en viager l’est également pour le débirentier (acheteur). Tout d’abord, il réalise un investissement immobilier. Au départ, il doit payer le bouquet initial ou capital au crédirentier. Par la suite, la somme qu’il verse mensuellement au crédirentier dépend des avantages que ce dernier réclame. Si le vendeur reste vivre dans la propriété, la somme de la rente qu’il faut lui verser est moins importante que s’il quitte le domicile. La somme que le débirentier verse au total peut donc être supérieure ou inférieure à la valeur réelle du bien en fonction des termes de la vente. Par ailleurs, l’acheteur parie sur la durée de vie du vendeur. Pour qu’un achat en viager soit validé, l’écart d’âge entre le débirentier et le crédirentier doit dépasser une vingtaine d’années afin que l’acheteur ne soit pas désavantagé par une durée de vie trop longue du vendeur. Un achat en viager est un investissement à long terme pour le débirentier car il paie par échelonnement, mais si le crédirentier décède prématurément, il entre immédiatement en possession du bien.

Quels sont les enjeux d’une vente ou d’un achat en viager ?

Vendre ou acheter en viager est avantageux pour les deux parties impliquées. Le vendeur peut jouir de la propriété jusqu’à sa mort ainsi que d’une rentrée supplémentaire d’argent sur une durée plus ou moins longue. L’acheteur mise sur la longévité du vendeur pour rentrer rapidement en possession du bien en viager. La somme qu’il verse au crédirentier peut être élevée ou non selon les termes de la vente que les deux parties ont conclus. Ainsi, chacun peut y trouver son compte dans l’opération immobilière.

Tous les articles